The Guardian
Mala Vida
" Un premier roman d'une maîtrise stupéfiante."