Une mosaïque de sensations

L'avis de  
L'avis d'Elodie Banaszak
de la librairie 
librairie EFFETS DE PAGES à L'ISLE JOURDAIN

"Le livre de Poche nous propose une nouvelle collection Préludes qui a pour vocation de nous faire découvrir des premiers romans d'auteurs français et étrangers, ceci à raison d'une dizaine de titres par an. Première lecture et première agréable découverte ! Tout commence par l'enterrement de la grand-mère de l'auteur, aussi narrateur. Son grand-père, victime d'Alzheimer dit cette phrase dans un moment de lucidité : "Tout passe, tout casse, tout lasse". Cette phrase résonne dans la tête de Kolia notre quadra-narrateur.
Commence alors une sorte de courrier à Anna, son arrière-petite fille imaginaire. Kolia se projette et écrit ce livre en se livrant corps et âme. Que reste-t-il d'une vie ? Des souvenirs, lesquels, pourquoi ? La mémoire est sélective, du coup pour le souligner, par de courts chapitres sans réelle chronologie, Kolia adresse à Anna ses souvenirs importants à ses yeux, souvenirs d'enfance, d'adolescence jusqu'à l'âge adulte, tout défile... Toute cette mosaïque de sensations, de bonheur, de tristesse, de gifles, de passages qui font l'homme qu'il est devenu. Vous allez dire : encore un livre sur le Carpe Diem et la nostalgie, un peu guimauve. Eh bien, je vous réponds : pas du tout ! Les réflexions de Nicolas Delesalle, journaliste chez Télérama, sont fines, souvent drôles et originales, sa plume est très vive, alerte et nous entraîne sans un temps mort jusqu'aux dernières lignes qui m'ont arraché quelques larmes d'émotion ! J'ai, au passage, adoré les deux chapitres consacrés aux métiers de libraire et d'enseignant... Ce livre est un vrai bol d'air, sans mièvrerie donc, mélangeant humour et mélancolie."

Delesalle
Nicolas Delesalle